De la difficulté d’aimer, de partager et de briser mes rêves…


Je me trouve aujourd’hui navigant à travers mes rêves brisés, essayant de décrire l’indescriptible et de recoller les pièces d’une vie passée en sachant que jamais plus elle n’existera.

Partager mes sentiments est une chose bien complexe, je n’ai jamais appris à le faire et j’ai l’impression que lorsque je le fais je les lance brutalement, sans réfléchir ni aux conséquences ni à l’impact qu’ils auront, je me rends compte que je ne les partage pas au final, je les balance à la face de celui à qui j’ai envie de les dire, telle une agression verbale.
Il est indéniable que l’amour qui chez moi n’est pas seulement un sentiment, mais une passion, ne m’a jamais été inculqué ou donné. J’ai découvert cette passion très tardivement, j’ai su à l’instant où cette force m’a chamboulé que cette passion avait quelque chose d’indescriptible, une force sauvage et primaire, celle qui me rendait complet.Continue Reading

Prise de conscience

Qu’est-ce qu’aimer, sinon comprendre et se réjouir qu’un autre être vive, agisse et sente d’une autre manière que nous, d’une manière opposée, même ? Afin que l’amour puisse unir les contraires dans la joie, il ne faut pas qu’il les supprime, les nie. — Même l’amour de soi a pour condition première la dualité (ou la multiplicité) irréductible dans une seule et même personne.
Friedrich Nietzsche

Depuis longtemps je joue des rôles pour mieux être accepté. Celui qui m’aura le plus dénaturé et le plus suivi est celui du black-metalleux intolérant, antireligieux, n’exprimant aucun sentiment en dehors de la haine, à l’égo démesuré, croyant tout connaître, classant le reste de la population dans la catégorie des faibles. Ce rôle a très bien su s’allier à celui du professionnel, les deux ont été en parfaite harmonie et ont réussi à annihiler ma personnalité.Continue Reading

Elle

Dans tout les poèmes il y a des loups
tous sauf un,
le plus beau de tout les poèmes.
Elle danse dans un cercle de feu
et rejette le défit d’un haussement d’épaule…

Jim Morrison

Il ne m’est pas possible de parler de cette transition dans ma vie sans parler d’Elle. Elle est une personne unique, libre dans sa façon de vivre et de penser, instinctive, elle est celle qui me fait avancer depuis maintenant 11 ans.

Elle vient de m’ouvrir les yeux sur la futilité de ma vie que je refusais de voir, pourtant elle m’en parlait depuis un moment, par petite phrase que je refusais d’entendre, par des manières détournées que je refusais de voir.Continue Reading

Ma démission en quelques mots

Parce qu’il me semble que ma démission va être incomprise, je vais en parler en quelques lignes.

Je démissionne de mon emploi, comme beaucoup me direz-vous, certes, sauf que moi je démissionne de la fonction publique après 15 ans de bons et loyaux services. Et là, malgré tous vos clichés sur les fonctionnaires, je vous entends hurler à l’hérésie qu’il ne faut pas faire ça. Et bien, je ne suis pas égoïste, je laisse ma place à qui la voudra.Continue Reading

Idées claires

Je sais qui j’ai pu être, mais je ne sais pas qui je suis, pas encore, j’ai l’impression de me chercher, de n’avoir aucune stabilité. Passant de la mélancolie à la joie et inversement, je ne sais pas encore où me placer dans mes sentiments et comment les canaliser.

Je suis à la recherche de mon bonheur, ça, j’en suis assuré, mais le chemin pour y arriver est très flou, et chaque pas que je fais sur le chemin pour y arriver me paraît de plus en plus dur, je tombe, m’écorche, me blesse chaque fois que j’élimine une partie d’un passé qui n’a jamais vraiment fait partie de moi puis je fais de nouveau un pas et gagne une nouvelle blessure. J’ai l’impression que ce chemin ne prendra jamais fin, que le bonheur m’est refusé.

Continue Reading